Estimant que la politique publique de la protection de l’enfance est en danger, le Cese a élaboré vingt préconisations en faveur du respect des besoins fondamentaux des enfants et des adolescents et de la sécurisation du parcours du jeune. 

Il y a urgence à agir.

D'emblée, le CESE constate « le décalage manifeste entre la situation souvent alarmante de ces deux populations de jeunes et leur relative invisibilité dans l’agenda politique, et ce malgré les nombreux rapports et articles qui leur sont consacrés ».

Il note l'injonction paradoxale qui est faite à ces jeunes à qui il est demandé plus d'autonomie alors que ce sont ceux qui disposent le moins de ressources. Le Cese pointe du doigt la politique de l'ASE qui s'arrête brutalement au moment de la majorité et dénonce un « gâchis économique et social et d’un non-sens éducatif ».

Parler de la santé des adolescents, c’est parler de la santé de la population toute entière. D’abord parce qu’ils sont l’avenir de notre société et ensuite parce que leur santé, depuis l’enfance, se construit selon le type d’accompagnement assuré par les adultes qui les entourent et par les politiques publiques les concernant.

La feuille de route nationale 2018-2020 pour la promotion de la santé sexuelle a été publiée qui définit 6 objectifs et 26 actions à mettre en œuvre sur trois ans.

Le premier axe de cette stratégie entend "investir dans la promotion en santé sexuelle, en particulier en direction des jeunes, dans une approche globale et positive". Pour ce faire, le ministère préconise de : 

Dans cet avis publié au Journal Officiel, le Conseil économique social et environnemental pointe "le contraste entre les objectifs qui sont donnés à la santé à l’école et les moyens dont cette politique est dotée apparaît d’autant plus grand que les textes officiels se sont additionnés, réitérant régulièrement la volonté des pouvoirs publics d’en faire une priorité."

Directeur de mémoire : Pierre Chauvin
Laboratoire d’accueil : ERES, IPLESP, UMR-S 1136, INSERM-UPMC

Les jeunes en insertion de 18 à 25 ans reçus en Mission locale représentent 10 à 15% des jeunes de cette tranche d’âge. De rares études ont montré que leur état de santé est plus préoccupant que celui rencontré chez les autres jeunes du même âge. Leurs comportements de recours aux soins restent peu connus. Notre objectif était de déterminer les facteurs associés à l’absence de médecin régulier.

Les 5 points clés présentent les nouvelles découvertes de séropositivité chez les jeunes, notamment chez les jeunes HSH (Hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes) ; le mode de contamination des jeunes femmes, les représentations du VIH/sida chez les jeunes ; l'usage du préservatif lors du premier rapport sexuel dans cette population.

L’éducation à la sexualité auprès des jeunes : faire plus, faire mieux

"La première partie de ce dossier présente des données de contexte sur la sexualité des jeunes au niveau national et en PACA (entrée dans la sexualité, épidémiologie des maladies sexuellement transmissibles et du sida, pratiques contraceptives et recours à l'IVG). La seconde partie traite de l'éducation à la vie affective au sein de l'Education nationale et la dernière de l'éducation à la sexualité en dehors du contexte scolaire (PJJ, missions locales, structures pour personnes handicapées)."
Source : IREPS Haute-Normandie

Depuis la convention de collaboration du 27 octobre 1994, des partenariats ont été développés entre le ministère de la Justice, le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et le réseau des missions locales pour permettre aux jeunes placés sous main de justice d’accéder aux services de droit commun et ainsi préparer leur insertion et/ou réinsertion sociale et professionnelle. Cette politique conjointe contribue pleinement à la prévention de la récidive, qui est un des axes prioritaires du Gouvernement.

Ce dossier de veille interroge la notion d’éducation aux médias et à l’information, et présente des travaux de recherche récents qui permettent de cerner les contours des pratiques médiatiques et informationnelles des élèves, en mettant en cause les stéréotypes associés aux générations familiarisées au numérique depuis l’enfance.

Sommaire :

- Éducation aux médias et à l’information : de quoi parle-t-on ?
- Ce qu’on sait des pratiques médiatiques er informationnelles des élèves
- Bibliographie

Les Promeneurs du Net

Importée de Suède, cette initiative a été mise en œuvre par la Caf de la Manche et le conseil départemental de la Manche en 2012, par la Caf du Cher en 2014 en lien avec la direction départementale de la Cohésion sociale et le conseil départemental du Cher puis, en 2015, par la Caf du Morbihan. Le Promeneur du Net contribue, par sa présence éducative sur les espaces en ligne fréquentés par les jeunes, à définir de nouvelles modalités d’accompagnement en phase avec leurs préoccupations et besoins actuels. La présence éducative sur Internet consiste à prendre en compte Internet comme un nouveau territoire de présence des jeunes et de leurs parents. L’objectif est d’être disponible aux sollicitations, d’utiliser ce support pour de l’accompagnement de projets et d’assurer une présence adulteà vocation éducative sur le net.