Le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) mené par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) publlie une étude sur le bien-être des adolescents à l'école.

D'après ce rapport, les adolescents qui éprouvent un sentiment d’appartenance à l’égard de leur école et qui ont de bonnes relations avec leurs parents et leurs professeurs sont plus susceptibles d’obtenir de bons résultats scolaires et d’être heureux. Ces résultats se fondent sur une enquête réalisée auprès de 540 000 élèves dans les 72 pays et économies ayant participé aux tests principaux du PISA 2015 en sciences, en mathématiques et en compréhension de l’écrit.  

La plupart des adolescents sont heureux, mais l’anxiété à propos du travail scolaire et les brimades posent problème.

Dans son numéro du mois de mars, la revue Santé en action revient sur le dispositif Sentinelles et Référents lors d'un entretien avec son fondateur le psychologue Eric Verdier.

En centrant notre attention sur le phénomène de bouc émissaire et non uniquement sur le harcèlement, l’on inclut bien d’autres situations potentiellement graves et qui passent souvent inaperçues. Eric Verdier,  fondateur du dispositif Sentinelles et Référents.

Harcelé-Harceleur

« Julie Lunettes » ainsi qu’avait décidé de la baptiser son institutrice, s’est jetée du troisième étage de son immeuble, n’en pouvant plus de se faire traiter de « mémé » de « vieille » de « moche » jour après jour, par ses « copains » de classe.
Jonathan a tenté de s’immoler par le feu submergé par les insultes d’un chefaillon et de ses sbires, insultant à longueur de journée sa famille, son nom (Destin) son poids, etc.
Camille n’a pas accepté de se faire supplanter par une rivale, aussi belle, aussi fraiche et délicieuse qu’elle, derrière laquelle SA cour, s’était ralliée. « elle m’a volée ma vie » a-t-elle déclaré à sa mère, et a plongé dans la dépression et la drogue. louise, Noé, Samir, Kevin... autant d’enfants victimes du harcèlement à l’école.

Rapport d'évaluation de l'expérimentation "Médiation sociale en milieu scolaire"

Cette recherche a permis de mesurer l'impact d'un projet de lutte contre le harcèlement à l'école porté par France Médiation, déployée dans 40 territoires couvrant la France métropolitaine et la Martinique, au cours des années scolaires 2012-2013 et 2013-2014. Une méthodologie ambitieuse impliquant le tirage au sort des établissements bénéficiaires et non bénéficiaires du programme a permis à l'équipe de recherche du LIEPP de formuler des conclusions solides et riches d'enseignement.